Photos anciennes d'autrefois, des photographies d'époque en noir et blanc.
- -
Des photos en noir et blanc pour tous les goûts anciennes et d'autrefois, des photographies d'époque à visualiser et leur histoire toutes catégories confondues.














Accueil

Photos d'autrefois en noir et blanc
- Le Cantal en images
- Vieux Paris
- Cartes postales anciennes
- Personnages connus
- Cinéma et chansons
- Artiste
- Vieux métiers d'autrefois
- Sport
- Véhicules
- Indiens et cow-boys
- Enfants
- Jumeaux et jumelles
- Insolite
- Divers et autres
- Non classées
- -

Chris Art Création
des jouets en bois

- -
- Les photographes
par nationalité
- Les véhiciles anciens
par marque
de A à M
- Les véhiciles anciens
par marque
de N à Z
- Liens divers
- - - - - - - - - - - -
- Des métiers racontés
- Les anciens châteaux d'Auvergne
--
- Documentations histoire, archives du passés
- - -


-

Photos anciennes et photographies d'époque en noir et blanc et leur histoire.



  Résultats par page :   Tous les mots Au moins un  
Page précédente - les mots-clef les plus recherchés - les nouveautés - toutes les catégories


Antoine Desilets est un photographe québécois 


Antoine Desilets né à Montréal, le 15 septembre 1927, est un photographe québécois, initié jeune à la photographie, fait ses études secondaires en anglais, suit par correspondance, un cours de photo, puis s'engage dans l'armée pour devenir photographe.


1 - Voir



Après des études à Ottawa de 1946 à 1947, il se lance dans la photographie : il est d'abord « pigiste pour un pigiste2 », puis débute chez Canadair en 1955, à titre de photographe industriel, et au Studio David Bier1. De 1957 à 1961 Desilets est photographe salarié au Studio David Bier3. En 1958, il est s'oriente vers la photographie de presse. Il se fait remarquer par les prix qu'il gagne dans différents concours de photographies. Pistonné par son père auprès du patron du magazine Perspectives, encarté dans l'édition du samedi de La Presse : son père et ce patron étaient dans « la Patente » (l'Ordre de Jacques-Cartier)2, il est donc embauché par le journal la Presse en 1961, pour paraître dans Perspective. Quand cet encart disparaît, il se retrouve aux « chiens écrasés », à La Presse, ses photos moins bien mises en valeur2. Il est du quotidien La Presse de 1961 à 19743. Son travail au quotidien le fait connaître au grand public québécois mais les reportages photographiques qu'il fait trois fois/ par semaine pour le Magazine de la Prese entre 1961 et 1969, et pour lesquels il prend une centaine de photos mais dont sept à dix sont publiés à chaque fois le sont beaucoup moins3. Ce travail est selon les historiens de l'art dans la tradition du photojournalisme du type américain comme le magazine LIFE3. Pour effectuer ce travail, Desilets parcourt l'Amérique du Nord y compris les États-Unis3. Il y rapporte une foule de reportages sur des sujets inimaginables3. Durant cette époque, le quotidien La Presse publie un supplément hebdomadaire les week-ends, (dans l'édition du samedi du quotidien), où quelques photos de Desilets ont une place importante dans l'illustration3. Souverainiste convaincu, il se joint au quotidien Jour de 1974 à 19762. Il accompagne Pierre Bourgault, Lysiane Gagnon, Alice Parizeau, et autres reporters connus, dans tous les coins du pays2. Il reste à la pige, par après2.
Lorsqu'il quitte le Jour, il part en Afrique enseigner la photographie jusqu'en 19783. Il enseigne le photo-journalisme à l'école du CESTI, Université de Dakar au Sénégal1. De retour à Montréal en 1978, il illustre les 36 cordes sensibles des Québécois. Il profite alors d'une préretraite grâce notamment aux ventes de ses livres de vulgarisation photographique3.
Pendant les années 1980, il contribue à des publicités vantant les mérites d'une marque d'appareils photographiques.
Le fonds d'archives d'Antoine Desilets est conservé au centre d'archives de Montréal de Bibliothèque et Archives nationales du Québec4.

Honneurs et récompenses
Trois ans de suite, en 1966, 1967 et 1968, il remporte le prestigieux prix américain de la National Press Photographers Association, devant de célèbres photographes des grands journaux de New York et de Washington2.
Outre de nombreuses récompenses et distinctions au Canada, puis en Amérique du Nord, il reçoit en 1982 le premier prix du Musée de la photographie de la ville de Paris, pour son livre (de 1980) Découvrez le monde merveilleux de la photographie.



Page précédente


Haut de page
Accueil,    les mots-clef les plus recherchés,    les nouveautés,    toutes les catégories














-


Chris Art, création
artisanale
de jouets en bois


-




-

Page précédente


Les partenaires : Chris Art, création et fabrication de jouets en bois - Mathis-Auto, Présentation et Histoire - Les plus belles photos anciennes - Paris d'antan en vieilles photos - La montagne autrefois -

Copyright © en-noir-et-blanc.com - Des photos anciennes d'autrefois en noir et blanc pour tous les goûts, des photographies d'époque à visualiser et leur histoire toutes catégories confondues. Contact Hébergeur : ovh.com
- -