Photos anciennes d'autrefois, des photographies d'époque en noir et blanc.
- -
Des photos en noir et blanc pour tous les goûts anciennes et d'autrefois, des photographies d'époque à visualiser et leur histoire toutes catégories confondues.














Accueil

Photos d'autrefois en noir et blanc
- Vieux Paris
- Cartes postales anciennes
- Personnages connus
- Cinéma et chansons
- Artiste
- Vieux métiers d'autrefois
- Sport
- Véhicules
- Indiens et cow-boys
- Enfants
- Jumeaux et jumelles
- Insolite
- Divers et autres
- Non classées
--
- Les photographes
par nationalité
- Les véhiciles anciens
par marque
de A à M
- Les véhiciles anciens
par marque
de N à Z
- Liens divers
- - - - - - - - - - - -
- Des métiers racontés
- Les anciens châteaux d'Auvergne
--
- Documentations histoire, archives du passés
- - -

- - -

Photos anciennes et photographies d'époque en noir et blanc et leur histoire.



  Résultats par page :   Tous les mots Au moins un  
Page précédente - les mots-clef les plus recherchés - les nouveautés - toutes les catégories


Dijon, Côte d'Or 


Place du Peuple (anciennement place Saint-Pierre). Le Kiosque en 1905.


1 - Voir



Vers 1170, les Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem, financés par les libéralités du Duc de Bourgogne Hugues III (1148-1192), s'installent à Dijon et fondent un hôpital à l'entrée de la ville, proche de la future porte Saint-Pierre.
Cette dernière sera percée dans les fortifications en 1371, pour celà, les habitants des faubourg Saint-Pierre et Saint-Médard passent un marché, le 31 mars 1371, avec l'entrepreneur Robert Sallebruot qui se charge de l'édification des étages supérieurs de la porte.
L'ensemble du dispositif était constitué d'une tour carrée de trois étages dans laquelle était pratiquée une porte munie d'une herse.
Au début du siècle suivant, un portail entre deux tourelles vient remplacer la tour carrée.
Entre-temps, les Hospitaliers ont étendu leurs domaines : ils possèdent maintenant, au pied des murailles, de nombreux terrains et notamment une pièce de dix journaux près de la porte Saint-Pierre, terrain en grande partie planté en vigne.
En entrant dans la ville par la porte Saint-Pierre, à gauche, trois maisons leur appartiennent, attenant à des jardins d'une superficie d'un journal et demi, l'hôpital, le couvent, la chapelle-église qui font partie de leur domaine se situent presque en face de la porte Saint-Pierre.
De cette Porte jusqu'au Bastion Richelieu, le long de l'enceinte de la ville, les prés, jardins, vergers, potagers leur appartenant également, étaient entouré d'un mur de huit pieds de haut, constituant le clos de la Madeleine.
Le 8 septembre 1513, l'armée Suisse est aux portes de Dijon et bombarde la ville afin d'y pénétrer.
Louis II de la Trémoille (1460-1525), envoyé par le roi Louis XII pour défendre la Bourgogne, est contraint de négocier le 12 septembre, le départ des Suisses contre une rançon de 400.000 écus payables en deux fois.
Si un acompte est versé immédiatement, le solde ne le sera jamais, étant contesté par le roi de France qui refusera de reconnaître la validité de la signature de La Trémoille.
Au vu de l'incertaine fiabilité des fortifications dijonnaises constatées lors de cet assaut, la ville de Dijon décide de les conforter sérieusement.
En 1515, les Hospitaliers de Saint-Jean sont évincés de tous les lieux qu'ils occupent alentour de la porte Saint-Pierre afin d'y établir le Bastion Saint-Pierre et cette muraille défensive caractéristique en forme de fer à cheval.
L'église, l'hôpital et le couvent de la Madeleine sont rasés, et les religieux sont contraints de se retirer dans leur hôtel du Meix de Magny, intra muros.
Une des lettres patentes de La Trémoille de 1514 nous indique :
Comme pour la construction du boulevart naguère encommencé devant la porte Saint-Pierre de cette ville il ayt esté besoing et urgente nécessité de abatre et desmolir lesglise de la Magdeleine qui estoit ou pourpris dudit boulevart, ensemble les maisons et logis où se trouvent les religieux de ladict esglise de l'ordre de Saint-Jehan de Jérusalem.
Parquoi lesdicts relligieulx ayant estez contraincts d'eulx retirer en l'ostel de Meix de Magny séant en cested ville de Dijon à eulx appartenant.
Et il sort aussi que le roi notre seigneur après ce qu'il a esté de par nous adverty ayt donné et ordonné certaine somme et deniers pour encommencer et ayder à faire et édifier audict Meix de Maigny une autre esglise en l'honneur de Dieu et de saincte Marie-Magdeleine et icelle somme avoir à prendre sur ses finances du pays de Bourgogne en cette présente année et autres années en suivant.



Page précédente


Haut de page
Accueil,    les mots-clef les plus recherchés,    les nouveautés,    toutes les catégories














-

-
Page précédente



Les partenaires : Mathis-Auto, Présentation et Histoire - Les plus belles photos anciennes - Paris d'antan en vieilles photos - La montagne autrefois -

Copyright © en-noir-et-blanc.com - Des photos anciennes d'autrefois en noir et blanc pour tous les goûts, des photographies d'époque à visualiser et leur histoire toutes catégories confondues. Contact Hébergeur : ovh.com
- -