Photos anciennes d'autrefois, des photographies d'époque en noir et blanc.
- -
Des photos en noir et blanc pour tous les goûts anciennes et d'autrefois, des photographies d'époque à visualiser et leur histoire toutes catégories confondues.














Accueil

Photos d'autrefois en noir et blanc
- Vieux Paris
- Cartes postales anciennes
- Personnages connus
- Cinéma et chansons
- Artiste
- Vieux métiers d'autrefois
- Sport
- Véhicules
- Indiens et cow-boys
- Enfants
- Jumeaux et jumelles
- Insolite
- Divers et autres
- Non classées
--
- Les photographes
par nationalité
- Les véhiciles anciens
par marque
de A à M
- Les véhiciles anciens
par marque
de N à Z
- Liens divers
- - - - - - - - - - - -
- Des métiers racontés
- Les anciens châteaux d'Auvergne
--
- Documentations histoire, archives du passés
- - -


-

Photos anciennes et photographies d'époque en noir et blanc et leur histoire.



  Résultats par page :   Tous les mots Au moins un  
Page précédente - les mots-clef les plus recherchés - les nouveautés - toutes les catégories


Dinan, Côtes d'Armor 


Le Kiosque - Place Duguesclin. On ne compte plus les exploits, très largement romancés, de Bertrand Du Guesclin (1320-1380), issu d'une famille noble bretonne de Broons, près de Dinan.


1 - Voir



Devenu Connétable de France avant que d'être inhumé parmi les rois dans la basilique Saint-Denis, il s'illustre pendant la guerre de cent ans contre les anglais en Bretagne, en Normandie, en Anjou, on le retrouve même en Castille puis en Arles.
Un de ses premiers faits d'armes se déroule précisément à Dinan, en 1359, février 1357, selon d'autres sources, sur le Champ-ès-Chevaux, la place dédiée aux foires à bestiaux dinannaises.
La ville est assiégée par le duc de Lancaster et, Olivier Du Guesclin, frère de Bertrand, est capturé et séquestré, contre une rançon de 1000 florins, par Thomas de Cantorbery.
L'affaire va se terminer par un duel entre Cantorbery et Bertrand Du Guesclin, sur le Champ-ès-Chevaux de Dinan, transformé à cette occasion en lices.
On se doute que Du Guesclin sort vainqueur du tournoi, et que, Cantorbery humilié et défait, quitte la région avec ses troupes...
Le missionnaire itinérant Vincent Ferrier (1350-1419), en juin 1418, va soulever les foules par ses prêches, sur le Champ-ès-Chevaux de Dinan, lors de son dernier périple en Bretagne.
Par lettres patentes du 10 février 1510, la duchesse Anne de Bretagne (1477-1514) accorde deux foires franches à Dinan : la Foire du Liège, le second jeudi de Carême, et la foire de Saint-Gilles, le premier jeudi de septembre.
Grande place rectangulaire, le Champ-ès-Chevaux va être scindé en deux places distinctes et contiguës : la place du Champ en partie septentrionale, la Place Du Guesclin au sud.
Cette dernière est nivelée et plantée de tilleuls à partir de 1806 sous l'égide de Charles Néel de La Vigne (1762-1851), maire de Dinan. En 1823, une statue en pied de Bertrand Du Guesclin est édifiée sur la place éponyme.
Ce monument est du au sculpteur Dominique Molknecht (1793-1876).
Ce n'est qu'en 1832 que la Place du Champ, consacrée aux marchés et foires aux bestiaux, est à son tour nivelée, sablée et encerclée de bornes et de chaines.
Le grand marché a lieu tous les jeudis, les foires, le dernier jeudi de chaque mois, celles consacrées aux chevaux les 2e, 3e, 4e et 5e jeudis de Carême.
Deux casernes sont construites de 1875 à 1876 à Dinan : la caserne du Quartier Du Guesclin et la caserne Beaumanoir.
Elles sont immédiatement et respectivement occupées par le 24e régiment de Dragons, qui restera à Dinan jusqu'en 1929, et le 12e régiment de Hussards.
Ce dernier est remplacé par le 13e Hussards en 1891.
Dans les années 1890, à la belle saison, un kiosque à musique démontable en bois est dressé sur la place Du Guesclin, près de la statue du connétable : il est attribué à la Musique municipale qui y donne des concerts deux à trois fois la semaine.
Les musiques des deux régiments en garnison ne sont pas de reste pour y donner leur concerts militaires.
Ce Kiosque est muni, en 1902, d'une rampe de gaz pour son éclairage.
En août 1900, un comité est créé par Albert Jacquemin (1847-1902), maire de Dinan, dans le but d'ériger à Du Guesclin un monument digne de lui, en remplacement de la statue qui est en place depuis 1823.
De celle-ci, des commentateurs acerbes font cruellement remarquer qu'elle ressemble plus à un troubadour sans guitare qu'au Connétable sensé guerroyer par monts et par vaux.
Les fonds recueillis par le comité, 13.000 francs, étant insuffisant pour payer le monument envisagé, Jacquemin fait appel, en mai 1901, au ministre de l'Instruction publique et des Beaux-Arts, Georges Leygues (1857-1933).
Celui-ci va engager l'Etat à payer le surplus de la dépense, et charge le sculpteur Emmanuel Frémiet (1824-1910) de la conception et réalisation de cette oeuvre.
D'avril 1902 jusqu'au début juillet, la sculpture monumentale en bronze de 1.850 kilos est exposée au Salon des Artistes Français au Grand Palais à Paris.
A l'issue du Salon, l'Etat procède à l'acquisition du monument pour la somme de 40.000 francs.
Celui-ci sera véhiculé jusqu'à Dinan en camion, à raison de 14 à 16 kilomètres-heures, suivi passionnément par la presse.
Pendant ce temps là, à Dinan, on a préparé le terrain pour l'accueillir et pour organiser de grandes fêtes d'inauguration prévues pour le 20 juillet 1902 : une reconstitution historique du tournoi de Du Guesclin étant prévue, on procède au dépavage de la place du Champ, le monument qui sera installé en limite de la place Du Guesclin, au bord de la Place du Champ, on constate que quelques arbres en masqueront la vue : alors on procède à leur abattage, afin de faciliter le passage du camion chargé du monument, on supprime une partie de la murette en face du Palais de justice...
Le 5 juin 1902, les blocs de granit de Louvigné-du-Désert, destinés au socle de la statue, arrivent à Dinan.
Lhermitte, adjoint au maire "pose la première pierre" et enferme, dans une niche d'un des blocs, une bouteille contenant un parchemin sur lequel est relaté l'historique de cette érection.
Le 7 juillet 1902, l'ancienne Statue de Du Guesclin de 1823, ainsi que son piédestal en granit, quitte Dinan et rejoint Broons, ville natale du Connétable, qui vient de l'acquérir.
Le 12 juillet 1902, le camion et son précieux chargement arrive enfin à Dinan, précédé par une foule nombreuse de cyclistes qui se sont portés à sa rencontre.
Une foule considérable s'est agglutinée pour l'événement.
Un ouvrier de l'entreprise Leblanc-Barbedienne, qui est chargée du socle, procède aux premiers scellements.
L'inauguration du 20 juillet 1902 n'aura malheureusement pas l'éclat programmé de longue date : des pluies diluviennes vont irrémédiablement gâcher cette fête.



Page précédente


Haut de page
Accueil,    les mots-clef les plus recherchés,    les nouveautés,    toutes les catégories














-

-




-

Page précédente


Les partenaires : Mathis-Auto, Présentation et Histoire - Les plus belles photos anciennes - Paris d'antan en vieilles photos - La montagne autrefois -

Copyright © en-noir-et-blanc.com - Des photos anciennes d'autrefois en noir et blanc pour tous les goûts, des photographies d'époque à visualiser et leur histoire toutes catégories confondues. Contact Hébergeur : ovh.com
- -