Photos anciennes d'autrefois, des photographies d'époque en noir et blanc.
- -
Des photos en noir et blanc pour tous les goûts anciennes et d'autrefois, des photographies d'époque à visualiser et leur histoire toutes catégories confondues.














Accueil

Photos d'autrefois en noir et blanc
- Le Cantal en images
- Vieux Paris
- Cartes postales anciennes
- Personnages connus
- Cinéma et chansons
- Artiste
- Vieux métiers d'autrefois
- Sport
- Véhicules
- Indiens et cow-boys
- Enfants
- Jumeaux et jumelles
- Insolite
- Divers et autres
- Non classées
- -

Chris Art Création
des jouets en bois

- -
- Les photographes
par nationalité
- Les véhiciles anciens
par marque
de A à M
- Les véhiciles anciens
par marque
de N à Z
- Liens divers
- - - - - - - - - - - -
- Des métiers racontés
- Les anciens châteaux d'Auvergne
--
- Documentations histoire, archives du passés
- - -


-

Photos anciennes et photographies d'époque en noir et blanc et leur histoire.



  Résultats par page :   Tous les mots Au moins un  
Page précédente - les mots-clef les plus recherchés - les nouveautés - toutes les catégories


Emil Ciocoiu est un peintre et photographe roumain 


Emil Ciocoiu, né le 13 septembre 1948 en Roumanie, est un peintre et photographe roumain, exposé dans les musées de son vivant, certains de ses tableaux sont conservés au Musée d'histoire de Ialomi.


1 - Voir



Des débuts prometteurs
Des études réussies
Après avoir étudié au collège national Tudor Vladimirescu de Târgu Jiu1 où il sera diplômé en 1966, Emil Ciocoiu étudie les beaux-arts à l’Académie des Arts Nicolae Grigorescu de Bucarest, de 1968 à 1974 où son professeur est Gheorghe Saru2. En 1972, Emil Ciocoiu remporte le prix « Musée 2000 »3 au Luxembourg, et en 1975, la ville de Bucarest lui accorde la bourse Theodor Aman4. En 1976, il devient membre de l’Union des Artistes roumains.

Le refuge en Allemagne
En 1980, alors que la Roumanie est dirigée par Nicolae Ceau?escu, Emil Ciocoiu quitte son pays natal pour avoir une plus grande liberté de création. Il motive sa décision en déclarant lors d'une interview : « J'ai quitté la Roumanie parce que je manquais de liberté de mouvement et de recherche. Un artiste complexe ne peut pas vivre sans voir la Chapelle Sixtine ou le Louvre.5 ».
Emil Ciocoiu s’installe à Aix-la-Chapelle, en Allemagne, où il travaille dans son propre atelier, et où il sera membre de l’Union des Artistes allemands dès 1983. Son premier cycle en Allemagne est celui des « plaines infinies » (Campiile infinite) période dans laquelle selon Emil Ciocoiu, son œuvre semble « chercher la lumière dans une perspective de fuite ». Une des œuvres impressionnantes de ce cycle est bleu infini (Nesfarsit albastru) peinte en 19832.

Début de la reconnaissance
De 1994 à 2000, ses œuvres sont exposées au Salon des indépendants à Paris, et en 1997 le Parlement européen organise une exposition des tableaux d'Emil Ciocoiu 6. En 2002, une exposition est organisée dans la principauté de Monaco7.
En 2001, il est le sujet d'un épisode de la série de documentaires sur les exilés roumains, intitulé Mémoire de l'exil roumain8.

Un artiste exposé dans les musées de son vivant
Au cours de l'année 2008, une exposition itinérante des œuvres d'Emil Ciocoiu intitulée Pictor printre stele se déroule en Roumanie, où les tableaux du maître ont été visibles dans le musée d'art de Craiova9,10, dans la galerie Galateca situé dans la bibliothèque centrale universitaire de Bucarest et le Muzeul Na?ional de Arta din Cluj-Napoca11.
Certains tableaux de Emil Ciocoiu sont conservés au Muzeul Jude?ean de Istorie Ialomi?a ou Musée d'histoire de Ialomi?a12.

Un artiste engagé
Un patriote roumain
Emil Ciocoiu commence à avoir une certaine reconnaissance de son Art, et la met à profit pour contribuer au rayonnement culturel de la Roumanie dans le monde.
En 2002, année où la Roumanie a adhéré au Traité de l'Atlantique nord, Emil Ciocoiu a fait une exposition au quartier général de l'OTAN à Bruxelles avec des tableaux comme Rue de New-York, Rue de Bruxelles, Rue à Aachen2, etc. Et en 2006, avant que la Roumanie ne rejoigne l'Union européenne, Emil Ciocoiu a de nouveau exposé ses œuvres au Berlaymont, le siège de la Commission européenne à Bruxelles13.
Le 28 octobre 2008, s'est déroulé à Paris, à l'Institut culturel roumain de Paris, le vernissage d'une exposition consacréée à la peinture contemporaine roumaine, baptisée Rétrospective de peinture roumaine14 du 30 octobre au 22 novembre 2008, sous le patronage de l'ambassade de Roumanie en France et l'Institut culturel roumain de Paris. Cette manifestation organisée par la fondation Taylor et l'association « Soleil de l’Est » a réuni 43 peintres contemporains roumains dont Emil Ciocoiu15.
En 2010, du 18 mars au 20 juillet, l'ambassade de Roumanie à Berlin a organisé une exposition des œuvres de Emil Ciocoiu16, et du 25 septembre au 5 novembre 2010, le casino de Sinaia a organisé une exposition des œuvres de Emil Ciocoiu dans sa galerie royale17.
Du 8 au 12 septembre 2010, lors du festival Zarva organisé dans la ville de Vaals en Hollande, étaient réunis de nombreux artistes roumains comme les peintres Emil Ciocoiu, Mihai Gavril et Paraschiva Galusca, les musiciens Lucian Leonard Raiciof, Karina ?abac, George Enescu et Anatol Vieru, le sculpteur Dinu Radulescu et la plasticienne et pianiste Lena Vieru Conta18.



Page précédente


Haut de page
Accueil,    les mots-clef les plus recherchés,    les nouveautés,    toutes les catégories














-


Chris Art, création
artisanale
de jouets en bois


-




-

Page précédente


Les partenaires : Chris Art, création et fabrication de jouets en bois - Mathis-Auto, Présentation et Histoire - Les plus belles photos anciennes - Paris d'antan en vieilles photos - La montagne autrefois -

Copyright © en-noir-et-blanc.com - Des photos anciennes d'autrefois en noir et blanc pour tous les goûts, des photographies d'époque à visualiser et leur histoire toutes catégories confondues. Contact Hébergeur : ovh.com
- -