Photos anciennes d'autrefois, des photographies d'époque en noir et blanc.
- -
Des photos en noir et blanc pour tous les goûts anciennes et d'autrefois, des photographies d'époque à visualiser et leur histoire toutes catégories confondues.














Accueil

Photos d'autrefois en noir et blanc
- Le Cantal en images
- Vieux Paris
- Cartes postales anciennes
- Personnages connus
- Cinéma et chansons
- Artiste
- Vieux métiers d'autrefois
- Sport
- Véhicules
- Indiens et cow-boys
- Enfants
- Jumeaux et jumelles
- Insolite
- Divers et autres
- Non classées
--
- Les photographes
par nationalité
- Les véhiciles anciens
par marque
de A à M
- Les véhiciles anciens
par marque
de N à Z
- Liens divers
- - - - - - - - - - - -
- Des métiers racontés
- Les anciens châteaux d'Auvergne
--
- Documentations histoire, archives du passés
- - -


-

Photos anciennes et photographies d'époque en noir et blanc et leur histoire.



  Résultats par page :   Tous les mots Au moins un  
Page précédente - les mots-clef les plus recherchés - les nouveautés - toutes les catégories


Henri Roger né en 1869 a Paris est un photographe francais 


Henri Roger né en 1869 a Paris est un photographe français, se lança dans la photographie en 1886 à l’âge de 17 ans, aidé par son frère aîné Ernest, lequel deviendra co-inventeur de la télégraphie sans fil (TSF) française.


1 - Voir



Amateur en chimie, petit-fils de Jean-Baptiste Roustain, avocat au Barreau de Paris, Henri Roger se lança dans la photographie en 1886 à l’âge de 17 ans, aidé par son frère aîné Ernest Roger, lequel deviendra co-inventeur de la télégraphie sans fil (TSF) française. En mai 1900, il se mariait avec Jeanne Viollet, la fille de l’historien Paul Viollet, catholique dreyfusard cofondateur de la Ligue des droits de l’homme, et prenait le nom de « Roger-Viollet » pour se distinguer des autres membres de la famille. Les frères Roger, par leurs inventions, peuvent être comparés à des couples d’inventeurs contemporains plus célèbres comme les frères Lumière.

Au début du XXe siècle en effet, Henri Roger-Viollet avait repris une manufacture de bronzes d’éclairage au 168 de la rue Saint-Maur à Paris, alliant ses talents d’ingénieur et de chimiste. Il y fit les transmutations pétrole-gaz et gaz-électricité. Il installait entre autres les « colonnes montantes », étudiait ou exécutait des appareils spéciaux pour l’incandescence, et produisait de la cuivrerie ou de la robinetterie. Après quelques revers financiers, Henri vendit sa Manufacture de bronzes d’éclairage à Charlopeau et Compagnie. Mais il s’illustra en fait particulièrement dans deux domaines : l’astronomie (apparenté à l’astronome Émile Fron, il possédait près d'une dizaine de lunettes et fut l’un des premiers découvreurs de la supernova du 18 juin 1918), et surtout la photographie.

Dès les années 1890, Henri Roger se lança dans la photographie stéréoscopique ou les clichés en bilocation, voire en trilocation. Ses clichés les plus célèbres le représentent en train de jouer aux échecs contre lui-même tout en s'arbitrant, ou encore tenant sa tête coupée dans un plat (années 1890-1900) ; il profita aussi de la trichromie pour prendre, au début du XXe siècle, des clichés en couleurs de grande qualité. Mais, tout au long de sa vie, c'est surtout la modernité des vues de ses clichés qui firent de lui un photographe original, illustrant la vie parisienne ou française de 1880 à 1945 tout en maniant un humour que sa fille Hélène conserva volontiers par la suite.



Page précédente


Haut de page
Accueil,    les mots-clef les plus recherchés,    les nouveautés,    toutes les catégories














-

-




-

Page précédente


Les partenaires : Mathis-Auto, Présentation et Histoire - Les plus belles photos anciennes - Paris d'antan en vieilles photos - La montagne autrefois -

Copyright © en-noir-et-blanc.com - Des photos anciennes d'autrefois en noir et blanc pour tous les goûts, des photographies d'époque à visualiser et leur histoire toutes catégories confondues. Contact Hébergeur : ovh.com
- -