Photos anciennes d'autrefois, des photographies d'époque en noir et blanc.
- -
Des photos en noir et blanc pour tous les goûts anciennes et d'autrefois, des photographies d'époque à visualiser et leur histoire toutes catégories confondues.














Accueil

Photos d'autrefois en noir et blanc
- Le Cantal en images
- Vieux Paris
- Cartes postales anciennes
- Personnages connus
- Cinéma et chansons
- Artiste
- Vieux métiers d'autrefois
- Sport
- Véhicules
- Indiens et cow-boys
- Enfants
- Jumeaux et jumelles
- Insolite
- Divers et autres
- Non classées
--
- Les photographes
par nationalité
- Les véhiciles anciens
par marque
de A à M
- Les véhiciles anciens
par marque
de N à Z
- Liens divers
- - - - - - - - - - - -
- Des métiers racontés
- Les anciens châteaux d'Auvergne
--
- Documentations histoire, archives du passés
- - -


-

Photos anciennes et photographies d'époque en noir et blanc et leur histoire.



  Résultats par page :   Tous les mots Au moins un  
Page précédente - les mots-clef les plus recherchés - les nouveautés - toutes les catégories


Jacques-André Boiffard était un photographe et un médecin français 


Jacques-André Boiffard est un photographe et médecin français, né le 29 juillet 1902 à Épernon Eure-et-Loir mort en 1961 à Paris, avec Man Ray, il compte parmi les principaux photographes du groupe surréaliste depuis ses débuts jusqu'en 1929.


1 - Voir



Son père était notaire à Épernon ; Jeanne, sa mère, était une amie de Gertrude Stein.
En 1924, alors qu'il est étudiant en médecine, son ami d'enfance, l’auteur surréaliste Pierre Naville, lui fait rencontrer André Breton. Boiffard séduit, devient un membre actif de la centrale surréaliste. Il écrit, en décembre 1924, avec Paul Éluard et Roger Vitrac, la préface du premier numéro de la revue La Révolution surréaliste. Rapidement, il préfère la photographie à la littérature, et devient l'assistant de Man Ray ; dès lors, il participe à La Révolution surréaliste essentiellement comme photographe. Il est l'auteur de neuf photographies dont la « très belle et très inutile Porte Saint-Denis » illustrant le livre d'André Breton, Nadja publié en 19281. Exclu du groupe surréaliste en 1929, il contribue au pamphlet Un cadavre en réalisant la photographie de Breton, les yeux clos et le front ceint d'une couronne d'épines2, collabore à la revue Documents de Georges Bataille puis à la disparition de celle-ci, en 1931 il abandonne toute pratique artistique et se consacre exclusivement à la médecine, se spécialisant en radiologie.
Pour C. Maillard-Chary, ce revirement surprenant n'est sans doute pas totalement contradictoire avec l'attitude surréaliste. Dans Le bestiaire des surréalistes3, il écrit : « La biologie fait partie de l'horizon culturel des futurs surréalistes... Louis Aragon et Breton ont suivi un cursus médical complet ; Philippe Soupault est le fils d'un médecin réputé des hôpitaux ; plusieurs praticiens, Théodore Fraenkel et Jacques-André Boiffard dans les années 1920, Pierre Mabille et Maurice Heine ensuite, ont été mêlés de près aux activités du groupe, sans négliger l'apport de Jacques Lacan pour la genèse de la "méthode" paranoïaque-critique. »



Page précédente


Haut de page
Accueil,    les mots-clef les plus recherchés,    les nouveautés,    toutes les catégories














-

-




-

Page précédente


Les partenaires : Mathis-Auto, Présentation et Histoire - Les plus belles photos anciennes - Paris d'antan en vieilles photos - La montagne autrefois -

Copyright © en-noir-et-blanc.com - Des photos anciennes d'autrefois en noir et blanc pour tous les goûts, des photographies d'époque à visualiser et leur histoire toutes catégories confondues. Contact Hébergeur : ovh.com
- -