Photos anciennes d'autrefois, des photographies d'époque en noir et blanc.
- -
Des photos en noir et blanc pour tous les goûts anciennes et d'autrefois, des photographies d'époque à visualiser et leur histoire toutes catégories confondues.














Accueil

Photos d'autrefois en noir et blanc
- Le Cantal en images
- Vieux Paris
- Cartes postales anciennes
- Personnages connus
- Cinéma et chansons
- Artiste
- Vieux métiers d'autrefois
- Sport
- Véhicules
- Indiens et cow-boys
- Enfants
- Jumeaux et jumelles
- Insolite
- Divers et autres
- Non classées
- -

Chris Art Création
des jouets en bois

- -
- Les photographes
par nationalité
- Les véhiciles anciens
par marque
de A à M
- Les véhiciles anciens
par marque
de N à Z
- Liens divers
- - - - - - - - - - - -
- Des métiers racontés
- Les anciens châteaux d'Auvergne
--
- Documentations histoire, archives du passés
- - -


-

Photos anciennes et photographies d'époque en noir et blanc et leur histoire.



  Résultats par page :   Tous les mots Au moins un  
Page précédente - les mots-clef les plus recherchés - les nouveautés - toutes les catégories


Karim Ramzi était un photographe franco-marocain 


Karim Ramzi né en septembre 1961 à Marrakech, vit à Paris depuis 1997, est un photographe professionnel de mode et de portraits franco-marocain, ne se reconnaît aucune influence, ni maître à penser, même s'il a étudié les œuvres des plus grands.


1 - Voir



Karim Ramzi naît le 13 septembre 1961 à Marrakech2, dans une famille de diplomates3. D'origine amazighe, il fait ses études primaires à Marrakech, Agadir et Rabat. En 1976, il est choisi parmi les meilleurs élèves du royaume pour entrer au Collège royal2 et étudier avec le prince héritier Sidi Mohammed (actuel roi Mohammed VI). En 1981, il obtient son baccalauréat avec mention, puis se rend au Canada pour poursuivre ses études supérieures : d'abord à l'Ottawa University pour son diplôme en sciences politiques et en communication, ensuite à la Carleton University en littérature anglaise et en journalisme Après son inscription en master de journalisme, il abandonne finalement pour la photographie.

La radio
L’été précédant son départ au Canada, alors qu’il est encore au Collège royal, Karim Ramzi travaille pour la Radiodiffusion Télévision marocaine (RTM) — ancêtre de la Société nationale de radiodiffusion et de télévision (SNRT) — au Studio 3 (de 1980 à 1986). Il anime et produit plusieurs émissions : Le Réveil Musical; Formule 3; Disco Night; et Islam des feux et des sources durant les mois de Ramadan. Puis, il animera durant plusieurs années l’émission à grand succès CKF3-Rock2. Durant ses études universitaires, il est nommé correspondant de la RTM au Canada pour couvrir les évènements artistiques et politiques d’envergure internationale, en arabe et en français, en collaboration avec la radio canadienne CBC International. Il continue l'animation de CKF3-Rock durant les étés : « il fallait que je gagne ma vie, disait-il, pour payer mes études ». L’été 1984 il est correspondant de la RTM à l’occasion des Jeux olympiques de Los Angeles.

La photographie
C'est au cours de ses années universitaires, qu'il se formera en autoditacte à la photographie. Il lit tout[Quoi ?] sur le sujet, visite musées et expositions, et exerce son œil à l'esthétique et à la technique. Il apprend la photo sur le tas, comme un écrivain apprend à "écrire"[non neutre]. On lui confie la gestion du club photo quelques heures par semaine, ce qui lui permettra d'avoir accès au laboratoire et de se faire la main en développement et tirage argentique (de 1984 à 1986).
I
Seule sa rencontre avec Yousuf Karsh, le grand portraitiste canadien, le marquera beaucoup : « Un jour d'hiver 1985, je rencontrai Karsh dans l’ascenseur del’hotel Château Laurier à Ottawa où il avait son studio juste au-dessous des studios de la CBC. Nous avions tout de suite sympathisé, il venait d’arriver du Maroc où il avait photographié des stars sur un tournage de film. Il m’invita à découvrir son univers. Nous avons discuté de son œuvre que je connaissais bien. Il me donna beaucoup de conseils. Ni lui, ni moi ne pouvions nous douter qu'un jour il allait faire mon portrait et que j'allais faire le sien. »
1986, sera l'année où il se professionnalise[réf. souhaitée]. Les propositions s'enchaînent[réf. souhaitée] : photos pour des centres commerciaux, catalogues promotionnels pour des marques, affiches de théâtre, agences de mannequins, acteurs, comédiens... Les choses se font naturellement.
Puis, il est engagé par The Charlatan2, le news magazine étudiant hebdomadaire le plus en vogue au Canada[non neutre] dans les années 1980. Il y collaborera d'abord en tant que journaliste, il écrit et signe les photos.
L’année suivante il occupera le poste de directeur photo après avoir décidé de changer de carrière : « Cette expérience, me sera bénéfique. J’apprends la confection d'un magazine, je prends conscience de l'impact de l'image, du rapport entre la photo et l'écriture et enfin du travail d'équipe. »
Fin 1987, il quitte le Canada et part s'installer dans un premier temps à New-York où il ouvre son studio à Manhattan. En 1991, il rencontre sa femme et rentre s'établir au Maroc.
Comme il ne pouvait pas travailler dans le domaine de la photo, il crée Médialab à Casablanca. Ce sera le premier laboratoire photographique professionnel au Maroc. Il aura comme clients les premiers magazines en papier glacé : Femmes du Maroc ; Citadine ; Maison du Maroc… Et travaillera avec la nouvelle génération de photographes professionnels venus s’installer au Maroc[Qui ?]. Pour revenir à la photographie et s'y consacrer, il décide de s'installer à Paris et, sans le savoir, pose ses valises dans la demeure de Georges Méliès, le grand cinéaste du début du cinéma.
Là, il commencera vraiment une carrière internationale[réf. souhaitée] de photographe professionnel avec la création de Karim Ramzi Studio. En véritable globe-trotter, il parcourt le monde au gré des contrats et des envies[non neutre]. Ce seront les États-Unis, l'Europe, le Moyen-Orient, Le Golfe Persique, l'Afrique et l'Asie.
Il fera le portrait des familles royales du Maroc, de Jordanie, d'Arabie saoudite, et des anciennes familles royales d’Égypte et de Yougoslavie[réf. nécessaire]. De grandes stars défileront devant son objectif[réf. nécessaire] : acteurs, comédiens, chanteurs, danseurs, hommes politiques et businessmen…
Il aura collaboré avec divers magazines de mode, labels de disques et maisons d'éditions[réf. nécessaire]. Il aura aussi comme clients de grands groupes[réf. nécessaire], comme l'ONA (Omnium Nord Africain au Maroc), pour qui il créera, et mettra en place leur stock photos. Il sillonnera le Maroc, durant six mois entre 1988 et 1989, photographiant banques, mines, usines...
Ses œuvres seront exposées au Maroc, en Suisse, en France, au Liban, en Arabie saoudite[réf. nécessaire].

Le magazine 16/9ème
En 2007, il crée et dirige Code Barre Productions, société de production qui éditera le magazine : 16/9ème (« Le magazine du Film »), dédié au cinéma. Bimestriel, il est distribué au Maroc et en France. Quelques mois après sa création, Le Festival International du film de Marrakech (FIFM), présidé par Moulay Rachid, le choisit comme partenaire officiel et lui demande de prendre en charge l’édition et la direction de son quotidien durant le festival. Il décide d’en changer le nom[Lequel ?] et le format. Karim Ramzi sera aussi nommé photographe officiel du Festival.
Le magazine sera arrêté pour des raisons financières

Le temps des clips
En août 2000, il produit et met en scène deux clips vidéo : Pegaito de Yari Moré, qu’il tourne en film 16 mm à Los Angeles. Et Groupie Love des Dusty Boyz, en Sony HD Video, tourné dans son studio à Paris en 2007.
Il s’intéressera également au cinéma, mais cette fois-ci, il suivra des formations en : Moving Image Workshop, "Beyond the Still", Los Angeles, California, 2010
Screenwriting for Film with Syd Field, London, UK, 2007. Il obtiendra les certificats en : Apple Final Cut Pro ; video and film editing program ; Camera operator for film and HD ; Lighting for film ; Directing actors ; Editing the feature film ; Film editing master class ; Film Postproduction ; Directing actors for the Camera ; Directing TV Commercials ; Director of photography master class.



Page précédente


Haut de page
Accueil,    les mots-clef les plus recherchés,    les nouveautés,    toutes les catégories














-


Chris Art, création
artisanale
de jouets en bois


-




-

Page précédente


Les partenaires : Chris Art, création et fabrication de jouets en bois - Mathis-Auto, Présentation et Histoire - Les plus belles photos anciennes - Paris d'antan en vieilles photos - La montagne autrefois -

Copyright © en-noir-et-blanc.com - Des photos anciennes d'autrefois en noir et blanc pour tous les goûts, des photographies d'époque à visualiser et leur histoire toutes catégories confondues. Contact Hébergeur : ovh.com
- -