Photos anciennes d'autrefois, des photographies d'époque en noir et blanc.
- -
Des photos en noir et blanc pour tous les goûts anciennes et d'autrefois, des photographies d'époque à visualiser et leur histoire toutes catégories confondues.














Accueil

Photos d'autrefois en noir et blanc
- Le Cantal en images
- Vieux Paris
- Cartes postales anciennes
- Personnages connus
- Cinéma et chansons
- Artiste
- Vieux métiers d'autrefois
- Sport
- Véhicules
- Indiens et cow-boys
- Enfants
- Jumeaux et jumelles
- Insolite
- Divers et autres
- Non classées
--
- Les photographes
par nationalité
- Les véhiciles anciens
par marque
de A à M
- Les véhiciles anciens
par marque
de N à Z
- Liens divers
- - - - - - - - - - - -
- Des métiers racontés
- Les anciens châteaux d'Auvergne
--
- Documentations histoire, archives du passés
- - -


-

Photos anciennes et photographies d'époque en noir et blanc et leur histoire.



  Résultats par page :   Tous les mots Au moins un  
Page précédente - les mots-clef les plus recherchés - les nouveautés - toutes les catégories


Louis Vignes était un des premiers photographes de l'Orient 


Louis Vignes, né en 1831 mort en 1896 à Paris, amiral français un des premiers photographes de l'Orient, passe de la technique du calotype à celle du négatif sur verre, ses photos constituent des documents de qualité, par le choix et l'intérêt des sujets.


1 - Voir



Le marin
Louis Vignes entre à l'École navale en 1846 et en sort aspirant le 1er août 1848. Il est enseigne de vaisseau en 1852 et lieutenant de vaisseau en 1860. En 1863, il accompagne sur l'Asmodée le duc de Luynes pendant un voyage scientifique en Syrie et au Liban. En 1865, il est sur le Magenta aide de camp de l'amiral baron de La Roncière-Le Noury, commandant l'escadre cuirassée du Nord. En 1868, il commande la Décidée au Brésil et se distingue dans diverses missions pendant le conflit entre l'Uruguay, le Paraguay et l'Argentine.
Nommé capitaine de frégate en 1870, il est de nouveau aide de camp de l'amiral de La Roncière-Le Noury pendant le siège de Paris et se distingue le 21 décembre à la bataille du Bourget. Capitaine de vaisseau en 1876, il commande sur le Fleurus la Marine de Cochinchine puis est chef d'état-major de l'amiral gouverneur Victor-Auguste Duperré, directeur de l'arsenal de Saigon et commandant du Tilsitt en Indochine.
En 1878, Louis Vignes commande en Méditerranée le Colbert, est chef d'état-major du commandant en chef de l'escadre d'évolution, le vice-amiral Henri Garnault, et fait la campagne de Tunisie. Nommé contre-amiral en 1883, il dirige les personnels de la Marine puis, en 1886, la division de l'Atlantique Nord, avec pavillon sur la Minerve. Vice-amiral en 1890, il commande l'escadre de la Méditerranée, avec pavillon sur le Formidable, est préfet maritime à Toulon en 1893 et l'année suivante inspecteur général de la Marine. Il quitte le service actif en 1896 et meurt la même année, à l'âge de 65 ans.

Le photographe
Louis Vignes n'est pas un photographe professionnel mais un amateur éclairé, s'y intéressant depuis les débuts de la photographie. De juin 1859 à octobre 1862, il rapporte de ses campagnes en Méditerranée cinquante-deux clichés papier qui lui valent une réputation à la Marine Nationale. Le duc de Luynes, archéologue et collectionneur très connu, organise un voyage d'exploration de Beyrouth à Palmyre par Djerach. Il s'intéresse lui-même à la photographie et fréquente la Société française de photographie créée en 1854. Il recherche un photographe qui soit pour lui de bonne compagnie pendant ce long voyage et choisit sur recommandation le jeune officier de marine. Louis Vignes passe de la technique du calotype au à celle du négatif sur verre au collodion. Les photographies faites sur les indications du duc ne sont pas de qualité technique exceptionnelle mais constituent des documents de première qualité, par le choix et l'intérêt des sujets, la qualité des reportages et la mise en scène. On y trouve notamment une étude des pins près de Beyrouth, un salon à Beyrouth1 avec une partition du Barbier de Séville de Rossini et un album de photographies, des panoramiques de Palmyre, des études des ruines d'Arak el-Emir.
Un album conservé par la Bibliothèque nationale de France comprend cent une photographies de ce voyage. Parmi elles, soixante-quatre, reproduites par le procédé d'héliogravure de Charles Nègre, sont reprises dans l'ouvrage posthume du duc de Luynes. Il semble que d'autres photographies existent dans d'autres albums.



Page précédente


Haut de page
Accueil,    les mots-clef les plus recherchés,    les nouveautés,    toutes les catégories














-

-




-

Page précédente


Les partenaires : Mathis-Auto, Présentation et Histoire - Les plus belles photos anciennes - Paris d'antan en vieilles photos - La montagne autrefois -

Copyright © en-noir-et-blanc.com - Des photos anciennes d'autrefois en noir et blanc pour tous les goûts, des photographies d'époque à visualiser et leur histoire toutes catégories confondues. Contact Hébergeur : ovh.com
- -