Photos anciennes d'autrefois, des photographies d'époque en noir et blanc.
- -
Des photos en noir et blanc pour tous les goûts anciennes et d'autrefois, des photographies d'époque à visualiser et leur histoire toutes catégories confondues.














Accueil

Photos d'autrefois en noir et blanc
- Vieux Paris
- Cartes postales anciennes
- Personnages connus
- Cinéma et chansons
- Artiste
- Vieux métiers d'autrefois
- Sport
- Véhicules
- Indiens et cow-boys
- Enfants
- Jumeaux et jumelles
- Insolite
- Divers et autres
- Non classées
--
- Les photographes
par nationalité
- Les véhiciles anciens
par marque
de A à M
- Les véhiciles anciens
par marque
de N à Z
- Liens divers
- - - - - - - - - - - -
- Des métiers racontés
- Les anciens châteaux d'Auvergne
--
- Documentations histoire, archives du passés
- - -

- - -

Photos anciennes et photographies d'époque en noir et blanc et leur histoire.



  Résultats par page :   Tous les mots Au moins un  
Page précédente - les mots-clef les plus recherchés - les nouveautés - toutes les catégories


Masao Horino était un photographe japonais 


Masao Horino né en 1907 mort en 1998 un des plus importants photographe japonais de la première moitié du XXe siècle, il publie ses photographies utilisant une technique de montage dans des magazines, un des premiers photographes japonais professionnelle.


1 - Voir



Né à Tokyo, il finit ses études universitaires de l'École supérieure technique de Tokyo, aujourd'hui l'université de technologie de Tokyo. Il devient membre de la Shinkô Shashin Kenkyukai (???????, Nouvelle société de recherche en photographie), fondé par Sen'ichi Kimura en 1930.
En 1932 Horino publie une monographie, Camera, Eye x Iron, Construction (???·?×?·??, l'un des ouvrages les plus importants de la photographie moderne japonaise. Cette monographie consiste de photographies de bateaux et d'architecture en acier, dont des ponts, des tankers et des gratte-ciel, tous photographiés selon son idée de la « beauté des machines » (????), directement dérivé des théories du critique de l'art Takaho Itagaki. Il utilise notamment le zoom et l'angle bas. Cette œuvre peut donc être considéré une collaboration entre Horino et Itagaki.
Horini publie ses photographies utilisant une technique de montage dans certains magazines : par exemple, Caractère du Grand Tôkyô (Dai Tôkyô no Seikaku, ??????), dans l'édition d'octobre 1933 du magazine Chûôkôron, avec édition et design par Takaho Itagaki, ou Coulant dans la ville - Album du fleuve Sumida (Shutokanryû - Sumida-gawa no Arubamu, ????-????????), publié dans l'édition de décembre 1931 du magazine Hanzai Kagaku, avec édition et design par Tomoyoshi Murayama.
Horino est l'un des premiers photographes à avoir pensé professionnellement, tandis que la plus grande partie des photographes au Japon de l'avant-guerre étaient amateurs et ne faisaient pas publier leur travail.
Lors des bombardements atomiques de Hiroshima et Nagasaki, les photos de Horino aidèrent le monde à comprendre les effets des bombes sur ces deux villes et alimentèrent le mouvement contre l'usage de la bombe atomique.
Après la Seconde Guerre mondiale il fonde une société de fabrication de flash électronique pour les appareils photo, Minicum, et s'en occupa jusqu'à sa mort, délaissant la photographie elle-même.



Page précédente


Haut de page
Accueil,    les mots-clef les plus recherchés,    les nouveautés,    toutes les catégories














-

-
Page précédente



Les partenaires : Mathis-Auto, Présentation et Histoire - Les plus belles photos anciennes - Paris d'antan en vieilles photos - La montagne autrefois -

Copyright © en-noir-et-blanc.com - Des photos anciennes d'autrefois en noir et blanc pour tous les goûts, des photographies d'époque à visualiser et leur histoire toutes catégories confondues. Contact Hébergeur : ovh.com
- -