Photos anciennes d'autrefois, des photographies d'époque en noir et blanc.
- -
Des photos en noir et blanc pour tous les goûts anciennes et d'autrefois, des photographies d'époque à visualiser et leur histoire toutes catégories confondues.














Accueil

Photos d'autrefois en noir et blanc
- Le Cantal en images
- Vieux Paris
- Cartes postales anciennes
- Personnages connus
- Cinéma et chansons
- Artiste
- Vieux métiers d'autrefois
- Sport
- Véhicules
- Indiens et cow-boys
- Enfants
- Jumeaux et jumelles
- Insolite
- Divers et autres
- Non classées
--
- Les photographes
par nationalité
- Les véhiciles anciens
par marque
de A à M
- Les véhiciles anciens
par marque
de N à Z
- Liens divers
- - - - - - - - - - - -
- Des métiers racontés
- Les anciens châteaux d'Auvergne
--
- Documentations histoire, archives du passés
- - -


-

Photos anciennes et photographies d'époque en noir et blanc et leur histoire.



  Résultats par page :   Tous les mots Au moins un  
Page précédente - les mots-clef les plus recherchés - les nouveautés - toutes les catégories


Pierre Verger était un photographe et ethnologue français 


Pierre Edouard Leopold Verger né a Paris en 1902 mort a São Salvador en 1996, était un photographe et ethnologue français, consacrera l'essentiel de son œuvre aux religions du Golfe de Guinée et aux religions afro-brésiliennes le Candomblé.


1 - Voir



Il porta également le nom de Fatumbi, à la suite de son initiation en tant que Babalawo, prêtre de Ifa Orunmila, la divinité yoruba de la création
Il quitta l'école à l'age de 17 ans. À l'âge de 30 ans, après avoir perdu sa famille, Pierre Verger entama une carrière de photographe.
Sa spécialité était la photographie en noir et blanc, les clichés étaient pris avec un appareil Rolleiflex, exposé actuellement dans le musée de la Fondation Pierre Verger (pt) à Salvador de Bahia au Brésil.
Pendant près de quinze années, il parcourut les quatre continents et s'intéressa à de nombreuses civilisations qui feront l'objet de ses reportages. Il se rendit notamment dans les lieux suivants:
Tahiti (1933)
États-Unis, Japon et Chine (1934 et 1937)
Italie, Espagne, Algérie, Soudan, Mali, Niger, Haute-Volta (actuel Burkina Faso), Togo et Dahomey (actuel Bénin) 1935)
Inde (1936)
Mexique (1937, 1939, et 1957)
Philippines et Indochine (actuels Thaïlande, Laos, Cambodge et Vietnam, 1938)
Guatemala et Équateur (1939)
Sénégal (comme correspondant, 1940)
Argentine (1941)
Pérou et Bolivie (1942 et 1946)
Brésil (1946).
Ses photographies furent publiées dans les magazines Paris-Soir, Daily Mirror (sous le pseudonyme de M. Lensman), Life, et Paris Match.
Passionné par la ville et les gens de Salvador de Bahia, il décide de s'y installer. Captivé par la culture et l'histoire locale, de photographe errant il devint ethnologue, étudiant la diaspora africaine sur le continent américain. En 1949 à Ouidah il acquiert un témoignage important sur le trafic des esclaves vers Bahia : les cartes commerciales de José Francisco do Santos du XIXe siècle.
Les voyages suivants lui permettent d'étudier le sujet : de la côte occidentale de l'Afrique jusqu'à Paramaribo (1948), Haïti (1949), et Cuba en (1957). Après avoir étudié la culture Yoruba et son influence sur le Brésil, Verger s'initia à la religion du Candomblé, et en exerça ses rituels.
Définition du candomblé donnée par Pierre Verger :
« Le Candomblé est pour moi très intéressant comme religion de l'exaltation de la personnalité. On peut y être véritablement comment on est, et non comme la société prétend que le citoyen fût. Pour les personnes qui ont envie de s'exprimer à travers leur inconscient, la transe est une possibilité que l'inconscient a pour se montrer. »
Pendant un séjour à Kétou au Bénin, il étudia l'Ifa, un système de divinisation traditionnelle Yoruba, et fut admis au grade sacerdotal de babalawo, et fut renommé Fátúmbí (« celui qui renaît par Ifa »).
Les contributions de Pierre Verger en ethnologie comportent de nombreux documents et conférences, articles de livres et de journaux, et fut reconnu par la Sorbonne qui lui décerna le titre universitaire de Docteur en 1966.
Pierre Verger continua à étudier jusqu'à sa mort à Salvador de Bahia à l'âge de 94 ans. Il devint également professeur à l'Université de Bahia en 1973, et eut la charge de constituer le Musée Afro-Brésilien de Salvador et fut également professeur invité à l'Université de Ifé au Nigeria.
Il continua son travail à Salvador au sein de la Fondation Pierre Verger (pt) où il conserva plus de 63 000 photographies et négatifs ainsi que de nombreux documents personnels et sa correspondance.
Au Brésil, un hommage lui fut rendu au Carnaval de Rio de Janeiro en 1998 par l'école de samba du GRES União da Ilha do Governador, dont les textes évoquaient la trajectoire de Pierre Verger Fatumbi.
Pierre Fatumbi Verger: Mensageiro Entre Dois Mundos est un film brésilien de 1998 racontant son parcours. Jérôme Souty a écrit un livre très documenté sur l'œuvre de Pierre Verger et sur son parcours de vie : Pierre Fatumbi Verger. Du regard détaché à la connaissance initiatique, Maisonneuve & Larose, Paris, 2007, 520 p., 144 photos, préface de J.-P. Colleyn.



Page précédente


Haut de page
Accueil,    les mots-clef les plus recherchés,    les nouveautés,    toutes les catégories














-

-




-

Page précédente


Les partenaires : Mathis-Auto, Présentation et Histoire - Les plus belles photos anciennes - Paris d'antan en vieilles photos - La montagne autrefois -

Copyright © en-noir-et-blanc.com - Des photos anciennes d'autrefois en noir et blanc pour tous les goûts, des photographies d'époque à visualiser et leur histoire toutes catégories confondues. Contact Hébergeur : ovh.com
- -