Photos anciennes d'autrefois, des photographies d'époque en noir et blanc.
- -
Des photos en noir et blanc pour tous les goûts anciennes et d'autrefois, des photographies d'époque à visualiser et leur histoire toutes catégories confondues.














Accueil

Photos d'autrefois en noir et blanc
- Le Cantal en images
- Vieux Paris
- Cartes postales anciennes
- Personnages connus
- Cinéma et chansons
- Artiste
- Vieux métiers d'autrefois
- Sport
- Véhicules
- Indiens et cow-boys
- Enfants
- Jumeaux et jumelles
- Insolite
- Divers et autres
- Non classées
- -

Chris Art Création
des jouets en bois

- -
- Les photographes
par nationalité
- Les véhiciles anciens
par marque
de A à M
- Les véhiciles anciens
par marque
de N à Z
- Liens divers
- - - - - - - - - - - -
- Des métiers racontés
- Les anciens châteaux d'Auvergne
--
- Documentations histoire, archives du passés
- - -


-

Photos anciennes et photographies d'époque en noir et blanc et leur histoire.



  Résultats par page :   Tous les mots Au moins un  
Page précédente - les mots-clef les plus recherchés - les nouveautés - toutes les catégories


Richard Ballarian était un photographe et artiste américain 


Richard Ballarian, né Dick Ballarian le en 1928 à Pittsford banlieue de Rochester État de New York aux États-Unis, est un photographe et artiste américain, de père arménien marchand de tapis orientaux et mère écossaise qui vendait des antiquités.


1 - Voir



Enfant, habitant à quelques encablures de l’usine Kodak de Rochester, il est plongé dans l’atmosphère de la photographie. Les amis de la famille possèdent tous un appareil-photo de la marque à la pointe de la technologie et se plaisent à pratiquer cette activité. Dès quinze ans, Richard Ballarian passionné, installe sa chambre noire sous l’escalier de sa maison pour développer ses tirages. Après avoir obtenu une licence de physique à l’université de Rochester, il effectue son service militaire dans la Marine pour qui il réalise quelques reportages photographiques. En 1956, il choisit les Beaux-Arts à l’Art Center School de Los Angeles en Californie, pour étudier le photojournalisme.
Installé à New York, Richard Ballarian débute sa carrière en photographiant des mannequins pour leurs books et en réalisant des portraits d’artistes et de personnalités diverses. C’est en assistant un photographe new-yorkais qu’il saisit sa première opportunité. Ses photos paraissent alors dans un magazine de mode pour les jeunes, Ingenue du groupe Dell. Gentlemen Quaterly (GQ) lui donne la chance d’ouvrir sa carrière à l’international en lui proposant un reportage à Hong Kong. Ces photos remportent un vif succès.
En 1966, l’artiste ouvre son propre studio à Manhattan et shoote pour des magazines tels que Women’s Wear Daily, Seventeen, Bride’s, Lady’s Home Journal, GQ… Pendant cette période, la découverte du livre de photos Diary of a Century de Jacques Henri Lartigue suscite chez lui une prise de conscience et le pousse à réfléchir différemment sur ses pratiques.
En 1973, le photographe découvre Paris. À son retour à New York, Peter Knapp, directeur artistique de Elle France, l’appelle et lui propose un contrat. Doté d’une mission et séduit par la capitale française, il décide de s’y installer en 1974. Il signe à partir de cette époque ses photos sous le nom de Dick Ballarian, notamment pour Elle et Jardin des Modes. Richard Ballarian se consacre à la photo de mode et de beauté jusque dans les années 1990. Il collabore avec les magazines les plus prestigieux de France, Elle, Marie-Claire, Vogue Paris, Madame Figaro, Jardin des Modes, Femme, Depeche Mode… mais aussi du monde, Burda, Harper’s Bazaar et Vogue Allemagne, Italie et États-Unis… L’Oréal, Givenchy, Christian Dior, Georges Rech, Valentino… le choisissent pour réaliser leurs publicités, en collaboration depuis 1983 avec son Agent à Paris, Joël Eskimo.
Portraitiste, il immortalise des stars et des personnalités telles que Brooke Shields, Charlotte Rampling, Farah Fawcett, Joan Severance, Grace Jones, Andrée Putman, Isabelle Huppert, Fanny Ardant, Claude Chabrol…
À partir de l’année 1994, Richard Ballarian commence une longue série de collages sur le thème de l’architecture : le pont de Queensboro à la 59e rue à New York, les moulins métalliques de la Sarre, les pyramides du Louvre, les ruines grecques en Sicile, etc. De 1997 à 2003, il retravaille des photos dans son laboratoire, installé dans son appartement. C’est là qu’est née la série Urban Man : les gens de la rue de Rennes, des Champs-Élysées. Il décide alors de ne se consacrer qu’à son travail artistique. En janvier et en mars 2000, l’artiste voyage en Égypte. Urban Car, une nouvelle série, voit le jour en 2001. Les recherches de Sigmar Polke sur les superpositions inspirent son travail. Anselm Kiefer l’influence également. Il développe, depuis 1995, sur un papier argentique qu’il ramène de New York, qui permet grâce un traitement spécifique de trempage et de lavages successifs de jouer avec le noir et blanc, en l’animant de nuances d’ocres. C’est avec ce même papier qu’il réalise ensuite des tirages uniques de ses deux séries Urban. La liberté, le hasard, la création sont toujours les moteurs de son œuvre.
En octobre 2011 la Galerie Basia Embiricos, dans le quartier du Marais à Paris, choisit d’exposer ses collages et ses photos "Urban Man" lors de l’exposition Le Néophile en juin et juillet 2012. Un ouvrage monographique de 120 pages, conçu par son ami de toujours, le Directeur Artistique et Artiste Benoît Gillain, en collaboration avec son épouse Pia Le Moal-Ballarian, uniquement consacré à ses recherches artistiques paraît à cette occasion.
En mai et juin 2013, la Galerie Metanoïa, dans le quartier de Beaubourg, à deux pas du Centre Pompidou, expose une collection inédite de ses Polaroïds originaux, shootés dans les années 70 et 80.
En octobre 2013, il est l'Invité d'Honneur de l'événement Photo Off organisé par Charlotte Flossaut, à La Bellevilloise Paris 19ème où plus de 40 de ses photos seront exposées.
En novembre 2013, Richard Ballarian expose dans l'immeuble du Barge House à Londres, lors d'une exposition - événement collectif organisé par le Curateur Artistique Zealous, réunissant sur 3 étages, plus de 100 Artistes Photographes, Peintres et Plasticiens venus du Monde entier.
En mars - avril 2014, c'est l'exposition rétrospective « Parcours argentique d’un voyageur urbain 1972-2012 » à la Mairie du 6e arrondissement de Paris.
En mars 2015, la Mairie du Xème arrondissement de Paris expose toute une série de photos "Expressions citadines" montrant des manifestations populaires et des graffitis.
Du 12 mai au 12 juin 2015, une nouvelle exposition à Sarrebruck en Allemagne, sur le thème « Ville et Acier » comprend différentes séries inédites sur le thème "le Métal". On retrouvera des visuels de "Expressions citadines", des manifestations populaires du bicentenaire de la Révolution Française ainsi que des manifestations en 1976, rue de Rennes à Paris, des visuels du thème "Urban Man", et en "Urban Car", série de photographies associant le rythme dans la ville.
Du 20 Juin au 20 Septembre 2015, a eu lieu à Vendôme (Loir-et-Cher), impliquant des photographies de villes et paysages telle une promenade nocturne d’un voyage urbain.
À 86 ans, il vit toujours à Paris, dans son appartement-atelier au fond d’une cour fleurie du Marais.



Page précédente


Haut de page
Accueil,    les mots-clef les plus recherchés,    les nouveautés,    toutes les catégories














-


Chris Art, création
artisanale
de jouets en bois


-




-

Page précédente


Les partenaires : Chris Art, création et fabrication de jouets en bois - Mathis-Auto, Présentation et Histoire - Les plus belles photos anciennes - Paris d'antan en vieilles photos - La montagne autrefois -

Copyright © en-noir-et-blanc.com - Des photos anciennes d'autrefois en noir et blanc pour tous les goûts, des photographies d'époque à visualiser et leur histoire toutes catégories confondues. Contact Hébergeur : ovh.com
- -